Pourquoi mon chat vomit ? Que faire ?

Les chats sont des animaux sensibles dont l’organisme est très vulnérable aux moindres changements.

En outre, l’estomac des chats est particulièrement fragile. Il est donc assez fréquent qu’un chat vomisse.

Cependant, s’ils sont le plus souvent bénins, les vomissements ne sont pas normaux. C’est le symptôme d’un fonctionnement anormal de l’ensemble ou d’une partie du système digestif. Ils sont donc à surveiller.

Vomissements du chat : causes et solutions

Le vomissement est une expulsion forcée du contenu de l’estomac. Il ne faut donc pas le confondre avec une simple régurgitation qui proviendra de l’oesophage (sans contractions de l’estomac). Généralement, les vomissements sont accompagnés de signes avant-coureurs : le chat bave, se lèche frénétiquement les babines et déglutit beaucoup.

1. Les boules de poils

Aussi appelée “trichobézoard”, la boule de poils est un amas de poils qui se loge dans l’estomac, pouvant créer une obstruction qui peut elle-même générer des vomissements. Si cela reste peu grave, les boules de poils peuvent entraîner une occlusion intestinale.

Nos conseils :

Brossez régulièrement votre chat, surtout s’il a les poils longs, pour enlever l’excédent de poils et donc limiter la formation de boules de poils dans son estomac. Veillez également à ce que son alimentation soit riche en fibres et adaptée à ses besoins.

2. L’alimentation est de mauvaise qualité

Une alimentation à base de produits de piètre qualité peut entraîner des vomissements chez le chat. En effet, les produits bas de gamme sont souvent trop riches et peu adaptés au système digestif du chat. Il est donc essentiel de lui donner des produits de qualité, adaptés à ses besoins et à sa condition.

Nos conseils :

Privilégiez une alimentation de qualité, digeste et riche en fibres pour votre chat. Voici le tableau comparatif des meilleures croquettes pour chat pour vous repérer

De plus, que vous optiez pour la nourriture industrielle (pâtées et / ou croquettes) ou pour le Barf, il sera indispensable de choisir une bonne marque. Tournez-vous vers une bonne pâtée pour chats.

Veillez également à ce que votre chat ait un accès permanent à sa gamelle. Il se régulera de lui-même, en étalant sa prise alimentaire sur la journée. Cependant, certains chats sont gloutons, même en ayant leur gamelle à disposition. Dans ce cas, vous pouvez opter pour des distributeurs de nourriture ludiques.

Le fait de surélever l’assiette de nourriture donne aussi de bons résultats. En dernier recours, vous pouvez donner des quantités de nourriture plus modérées, tout en évitant que la gamelle se retrouve vide afin d’éviter une éventuelle frustration ou peur de manquer chez votre chat.

3. Mon chat mange trop vite

Le chat est un animal qui mange peu sur plusieurs petits repas tout au long de la journée. Il est donc recommandé qu’il ait toujours accès à sa nourriture. Dans le cas contraire, il pourrait ressentir une frustration qui le pousserait à engloutir ses repas très rapidement dès qu’ils lui sont servis, entraînant de possibles vomissements ensuite.

Nos conseils :

4. Mon chat a des vers

Il peut parfois arriver qu’un chat ou un chaton vomisse un ver, et il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’un ascaride (surtout chez le chaton). Les vers ronds sont souvent décrits comme ressemblant à des spaghettis cuits, car ils sont longs et blancs. Si vous détectez ces symptômes, consultez un vétérinaire ou commander un vermifuge classique pour chat sur internet.

À noter qu’il existe également des vermifuges homéopathiques qui peuvent être mieux tolérés par certains chats sensibles.

Dans tout les cas si les symptômes persistent, il vous faudra un avis médical.

5. Mon chat a une indigestion passagère

Comme dit plus haut, le chat est un animal dont l’organisme est sensible aux changements, tout particulièrement son estomac. De ce fait, un événement imprévu, un changement dans ses habitudes (comme un déménagement par exemple) ou un simple changement dans ses croquettes peut le déstabiliser et engendrer une indigestion ponctuelle.

Nos conseils :

Chaque fois que cela vous est possible, préparez votre chat à un changement, si celui est prévu (déménagement). Si une préparation en amont est impossible, laissez le temps à votre chat de s’habituer au changement subi. Enfin, dans la mesure du possible, évitez tout changement brusque, surtout en ce qui concerne son alimentation. Privilégiez l’introduction progressive d’un aliment pour éviter toute contrariété digestive. 

6. Ses repas sont trop étalés dans le temps

Le chat mange de petites quantités de nourriture, étalés sur une moyenne de 15 à 20 repas quotidiens. Il est donc recommandé d’éviter de trop espacer ses repas. Dans le cas contraire, son estomac resterait vide trop longtemps, ce qui pourrait entraîner des vomissements de bile jaune.

Nos conseils :

Là encore, la recommandation reste de laisser une gamelle de nourriture à portée de votre chat en constant pour qu’il puisse s’alimenter comme il le souhaite. Le recours à des distributeurs ou à des jouets sont de bonnes solutions pour limiter une prise de nourriture excessive.

Cependant, les vomissements de bile jaune peuvent être le symptôme d’affections graves. Il est donc important de ne pas les laisser perdurer dans le temps.

7. Maladies et troubles digestifs

Certaines maladies peuvent affecter la digestion du chat. C’est notamment le cas avec la pancréatite, une maladie fréquente chez le chat, mais aussi dans les troubles de la thyroïde, l’insuffisance rénale, le cancer gastro-intestinal, etc. Les parasites (vers) peuvent eux aussi être à l’origine de troubles de la digestion, comme les vomissements.

Nos conseils :

Si votre chat souffre d’une pathologie particulière, votre vétérinaire sera la seule personne capable de vous renseigner sur l’alimentation à donner à votre chat. Celle-ci sera adaptée à sa maladie et à ses conséquences sur la digestion de votre chat. Elle sera éventuellement complétée par un traitement médicamenteux et / ou des compléments alimentaires (vitamines par exemple) pour éviter toutes carences.

8. Une intoxication alimentaire

Corps étranger, plantes ou produits toxiques, le chat est un animal joueur et curieux qui peut parfois ingurgiter des éléments nocifs pour sa santé et sa digestion. D’autant plus dans le cas des plantes. En effet, certaines plantes ou fleurs  sont particulièrement attirantes pour un chat alors même qu’elles sont toxiques pour lui, comme l’arum et l’aloès par exemple.

Nos conseils :

Dans la mesure du possible, évitez de laisser des éléments que votre chat pourrait ingurgiter à sa portée. Lorsque vous vous absentez, placez vos plantes dans une pièce à laquelle le chat n’aura pas accès. De la même façon, vos produits ménagers et médicaments devront être hors de sa portée.

Vérifiez la liste des aliments interdits pour les chats.

9. Le mal des transports 

Tout comme les humains, les chats peuvent être sensibles au mal des transports. Également comme les humains, cela est le plus souvent dû à un trouble de l’oreille interne. Le mal des transports peut entraîner des vomissements. De plus, il sera aggravé si votre chat est particulièrement stressé et angoissé.

Nos conseils :

Avant tout transport de votre chat, essayez d’alléger les quantités de nourriture prises dans les 2 heures précédant le départ. Une fois dans votre véhicule, placez la caisse de transport au sol (moins de vibrations), roulez de façon fluide en évitant les à-coups. Si possible, roulez aussi fenêtre ouverte (ou avec l’air conditionné allumé).  

Pour les chats les plus sensibles et / ou les plus stressés, il est possible de diffuser des phéromones ou de leur administrer de l’homéopathie pour atténuer le stress et le mal des transports. En dernier recours, votre vétérinaire pourra vous prescrire des antihistaminiques contre les vomissements, voire des tranquillisants pour les cas les plus graves.

Que faire si mon chat vomit ?

En cas de vomissements ponctuels

Si votre chat a vomi mais qu’il ne présente aucun autre symptôme (apathie, fièvre, diarrhée, …), essayez dans la mesure du possible d’identifier la cause du vomissement : boule de poils, changement d’alimentation, etc. Vous pouvez également réduire la quantité de nourriture à sa disposition pendant quelques heures afin de laisser son estomac se reposer et de ne pas provoquer d’autres vomissements. Enfin, après avoir vomi, votre chat devra impérativement avoir accès à plusieurs points d’eau propres

En cas de vomissements de bile jaune

Les vomissements de bile jaune sont peu fréquents. Leur survenue est donc le signe d’un problème généralement grave qui nécessite une consultation chez le vétérinaire. Si cela peut arriver lorsque les repas du chat sont trop espacés, les vomissements de bile jaune sont souvent le signe d’une maladie : inflammation gastrique ou duodénale, occlusion intestinale ou anomalie hépatique. De plus, les causes peuvent être multiples : boules de poils, irritation ou infection digestive, présence de vers, troubles hépatiques voire tumeur ou cancer digestif. Une consultation chez le vétérinaire sera donc indispensable pour poser un diagnostic et pour proposer un traitement adapté.

Les vomissements de bile jaune sont donc à considérer comme graves. D’autant plus s’ils sont accompagnés de symptômes associés tels que : perte d’appétit, douleurs abdominales (ventre tendu, agressivité, miaulements plaintifs, etc.), constipation, perte de poids ou augmentation de la soif.  

A noter : Quelles que soient la cause et la fréquence des vomissements, ne donnez aucun médicament à votre chat, sans avoir préalablement consulté votre vétérinaire.

Quand appeler le vétérinaire si mon chat vomit ?

Une consultation en urgence chez votre vétérinaire sera indispensable si votre chat se trouve dans l’une des situations suivantes : vomissements sanguinolents, consommation possible ou avérée d’un élément toxique (produit, médicament, plante, etc.) ou d’un corps étranger, apathie, fièvre et / ou diarrhée, si votre chat tente de vomir mais n’y parvient pas, si votre chat semble souffrir (ventre tendu, miaulements, agressivité, …), si ses gencives sont jaunes ou particulièrement pâles,

Laisser un commentaire