insuffisance rénale chat : Causes, symptômes et traitement

Comme pour les humains, les reins ont un rôle essentiel dans l’organisme des chats puisqu’ils permettent de filtrer et d’éliminer toutes les toxines accumulées via l’urine.

Un dysfonctionnement des reins est donc grave et nécessite une prise en charge rapide et sérieuse. Pathologie assez courante chez le chat, l’insuffisance rénale peut se présenter sous deux formes : aiguë ou chronique.

La première est un cas urgent, l’autre un traitement et une vigilance tout particulière.

L’insuffisance rénale aiguë du chat

Elle est souvent difficile à identifier sans examens complémentaires. En effet, ses causes sont variées et ses symptômes ne sont pas ou peu significatifs.

Symptômes de l’insuffisance rénale aiguë

Les symptômes de l’insuffisance rénale aiguë sont nombreux et peuvent parfois être confondus avec d’autres pathologies : apathie, perte d’appétit, halitose (mauvaise haleine), vomissements, diarrhées, difficultés à uriner ou volume des urines réduit.

Causes de l’insuffisance rénale aiguë

Là encore, les causes sont variées. Une insuffisance rénale aiguë peut faire suite à :

  • une déshydratation sévère,
  • une insuffisance cardiaque,
  • une hémorragie importante qui aurait entraîné une mauvaise irrigation du rein,
  • une pyélonéphrite (infection rénale),
  • une intoxication alimentaire (ingestion d’un produit ou d’une plante toxique),
  • la présence de calculs dans la vessie ou dans l’urètre du chat.

Traitement de l’insuffisance rénale aiguë chez le chat

L’objectif du traitement sera d’aider le rein du chat à retrouver un fonctionnement normal.

Généralement, le vétérinaire va d’abord poser une perfusion au chat afin d’aider son organisme à éliminer les toxines qui se sont accumulées dans le sang. Un recours aux diurétiques ainsi qu’aux médicaments visant à calmer les vomissements et les diarrhées est éventuellement possible.

Enfin, si la cause est clairement identifiée, il sera impératif de la traiter également (opération pour le retrait des calculs par exemple).

L’insuffisance rénale chronique des chats

L’insuffisance rénale chronique est très souvent diagnostiquée très tardivement, lorsque plus de 70 % des cellules du rein (nephrons) sont détruites.

À ce stade, les reins du chat ne sont plus fonctionnels, il est donc impératif de savoir reconnaître les symptômes de l’insuffisance rénale chronique afin de la prendre en charge le plus tôt possible.

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale chronique du chat ?

C’est une destruction progressive et irréversible du rein. Le rein est dans l’incapacité d’éliminer les toxines (urée et créatinine) produites par l’organisme.

Le plus souvent, l’insuffisance rénale chronique touche les chats âgés. Néanmoins, elle peut également se développer chez des chats plus jeunes étant atteints d’une malformation congénitale.

Symptômes de l’insuffisance rénale chronique du chat

Tout comme l’insuffisance rénale aiguë, l’insuffisance rénale chronique peut être difficile à identifier puisque ses symptômes ne sont pas significatifs.

Alors, comment savoir si votre souffre d’insuffisance rénale ?

En premier lieu, on observe une augmentation de la soif (polydipsie) et du volume des urines (polyurie).

Cependant, ces symptômes ne sont pas caractéristiques et peuvent correspondre à d’autres pathologies comme le diabète par exemple. On observe également une fatigue voire une apathie chez le chat. Des vomissements peuvent aussi apparaître. 

En évoluant sans aucune prise en charge médicale, l’insuffisance rénale chronique va provoquer d’autres symptômes : perte progressive de l’appétit, perte de poids, déshydratation, vomissements et diarrhées, anémie, apparitions d’ulcères dans la bouche, …

Causes de l’insuffisance rénale chronique

L’insuffisance rénale chronique fait le plus souvent suite à une pyélonéphrite (infection des reins), à une lésion rénale, à un cancer du rein ou à des infections urinaires répétitives.

Traitement de l’insuffisance rénale chronique du chat

Deux solutions seront mises en place : un changement d’alimentation et un traitement pendant les crises.

En cas de crise, le chat sera mis sous perfusion pour lui permettre de se réhydrater. Le vétérinaire peut également avoir recours aux anabolisants pour lutter contre l’anémie et redonner de l’énergie au chat.

L’aspect le plus important du traitement de l’insuffisance rénale chronique sera un changement de l’alimentation. Attention, le chat est un animal qui n’aime pas être dérangé dans ses habitudes. De ce fait, la transition alimentaire devra se faire progressivement, sur deux à trois semaines.

Le traitement naturel de l’insuffisance rénale des chats

Pour contrecarrer l’insuffisance rénale, il faut agir sur plusieurs plans : l’alimentation et les traitements. À court terme, Il existe des traitements médicaux que votre vétérinaire va vous fournir et que vous devez suivre. À moyen terme, il faut agir sur l’alimentation et s’aider de compléments naturels qui soutiennent les reins comme remèdes naturels homéopathiques.

L’alimentation

L’alimentation du chat souffrant d’insuffisance rénale chronique devra être essentiellement humide afin de limiter les risques de déshydratation. En outre, les rations devront être peu volumineuses et fractionnées en plusieurs prises tout au long de la journée (3 repas quotidiens minimum). 

Son alimentation devra être riche en énergie, en lipides, et en carnitine

Paradoxalement, malgré que les chats sont de purs carnivores, l’apport en protéine devra parfois être limité, surtout si la maladie est à un stade avancé

Si ce n’est pas le cas, il est encore possible de leur offrir des protéines à la même quantité qu’habituellement, mais les protéines doivent être de qualité et hautement digestes. 

Qu’entend-t-on par protéine de qualité ? C’est à dire de la viande qui n’est pas issue de sous-produits animaux. Les mauvaises protéines que l’on retrouve dans de nombreuses marques de croquettes sont : les plumes, poils et sang d’animaux, becs, sabots, cretons, anciennes denrées, déchets de cuisine et de table, voire lisiers, matières stercoraires.

Il faut également limiter l’apport en phosphore et sodium.

Une étude de 2015 réalisée aux Pays-bas a permis d’appuyer la thèse que les chats insuffisants rénaux ont bel et bien besoin d’une alimentation adaptée. 

Dans cette étude, la durée moyenne de survie des chats qui n’ont pas reçu une alimentation adaptée à leur pathologie rénale est de sept mois. Ceux qui ont reçu une alimentation adaptée ont vécu 9 mois de plus. 

Parmi les différents types d’alimentation testée, c’était celle à faible teneur en phosphore et sodium, mais riche en potassium, en acide arachidonique et en EPA, qui a été jugée la plus performante. Cela confirme la thèse qu’il faut limiter la consommation de phosphore (qui s’accumule dans les reins) et de sodium pendant le traitement.

Quelles croquettes pour l’insuffisance rénale ?

Aucune ! C’est la réponse que l’on serait tenté de vous donner.

Les croquettes, quelle que soit leur qualité, sont la cause principale de l’insuffisance rénale. Particulièrement si elles composent 100% de l’alimentation du chat et que celles-ci ne sont pas humidifiées.

Pour les chats insuffisants rénaux, idéalement il faudrait s’en passer, mais ce n’est pas chose aisée pour les parents de chats.

Notamment parce que votre chat est habitué aux croquettes, mais aussi car il se nourrit déjà très peu du fait de sa maladie.

La priorité n°1 est alors qu’il mange ! Tant pis si ce ne sont pas les croquettes parfaites (voir notre classement des meilleures croquettes). Ensuite faites-le basculer vers des croquettes rénales, si vraiment il ne veut que des croquettes. Veillez à ce qu’il s’hydrate ou hydratez les croquettes avec une eau faiblement minéralisée.

Par la suite, l’idéal serait de fournir à votre chat de la pâtée rénale, qui est naturellement très humide.

Dans tout les cas consultez votre vétérinaire pour avoir son avis et avant toute décision.

Un remède naturel

Il existe des solutions à base d’herbes et des plantes pour soulager et aider les chats insuffisants rénaux. On peut notamment citer la marque Pet Wellbeing qui a élaboré, en collaboration avec des vétérinaires et herboristes, une gamme spéciale pour les reins appelé Urinary Gold.

note : Nous n’avons pas eu l’occasion de tester personnellement cette formule en curatif (hormi en préventif quelques fois par mois), mais de nombreux témoignages (sur internet) relatent des effets positifs sur la santé rénale de leur chat.

Conclusion

Si votre chat souffre d’insuffisance rénale, qu’elle soit aiguë ou chronique, un suivi régulier chez le vétérinaire sera indispensable (si les frais deviennent trop cher, pensez à souscrire à une assurance pour chat).

Outre les traitements possibles au moment de la crise, une alimentation adaptée à sa pathologie sera essentielle pour le maintenir en bonne santé pour de longues années. Les apports alimentaires qui soulageront les reins de votre chats sont l’eau, les oméga 3, le calcium et le potassium

Il est d’ailleurs possible de cuisiner par vous-même le repas de votre chat pour vous assurer de ces apports. Ce serait même l’idéal si votre chat veut bien changer ses habitudes. Demandez des recettes à votre vétérinaire ou obtenez des recettes personnalisés d’un nutritionnistes via ce site.

Sinon, privilégiez une alimentation majoritairement humide, de qualité et conçue spécialement pour l’insuffisance rénale. La pâtée rénale devrait être priorisée car humide.

Laisser un commentaire