Quelle alimentation pour l’insuffisance rénale d’un chien ou d’un chat

L’insuffisance rénale, avec les calculs urinaires, est une pathologie moderne qui affecte de nombreux chats 😺 et chiens 🐶.

Les causes sont floues, du moins en apparence.

En effet, l’insuffisance rénale s’est fortement développée ces dernières décennies en parallèle de l’avénement de la nourriture industrielle pour les animaux.

La suspecte présumée est ronde, sèche, mais pas prise de tête : La croquette.

🔍 Voyons comment gérer cette pathologie tout en alimentant au mieux son chien et son chat.

Les informations fournies dans cet article sont à des fins d’information générale uniquement. Elles ne constituent pas des conseils médicaux ou vétérinaires professionnels. Pour des conseils personnalisés concernant la santé de votre animal de compagnie, veuillez consulter un vétérinaire qualifié. L’auteur de cet article décline toute responsabilité pour toute décision ou action basée sur ces informations.

⚕️La prescription du vétérinaire

Une fois que le ou la vétérinaire aura émis son diagnostic, il y a de grandes chances que vous soit prescrit des croquettes médicales spécifiquement pour les problèmes de reins ou du système urinaire comme certaines variétés que l’on retrouve chez HillsRoyal Canin ou Specific. C’est encore mieux s’il s’agit de mousse ou de pâtées.

Ces recommandations de votre vétérinaire doivent être suivies et respectées, surtout si votre animal a des calculs rénaux. D’ailleurs, n’hésitez pas à demander la version humide en plus des croquettes.

C’est, en effet, un traitement efficace pour ces derniers que j’ai moi-même eu l’occasion de tester pour Canaille, l’un de mes chats qui enchaînait jadis cystites et calculs rénaux. Cette alimentation spécifique comme le Hill’s Prescription Diet s/d Urinary Care pour chats et pour chien aura pour objectif de changer le pH urinaire en l’acidifiant pour ainsi éviter la formation de calculs.

Outre leur teneur réduite en magnésium, phosphore, calcium et vitamine D, elles sont enrichies en oméga-3 et rendue très appétente afin d’être sûr d’éviter un refus. Si le traitement est suivi, alors sous quelques semaines, les calculs devraient disparaitre. C’est un traitement efficace qui sauve de nombreux animaux.

🥫 Les caractéristiques habituelles de l’alimentation pour l’insuffisance rénale

Voici le consensus actuel sur l’alimentation rénale :

  • Haute teneur en eau 💧 et en humidité : L’hydratation est essentielle pour les reins, qui ne fonctionnent pas bien sans une grande quantité d’eau pour produire de l’urine.
  • Niveaux de protéines faibles 🍖 : Les protéines créent des déchets difficiles à traiter pour les reins endommagés, donc surveiller l’apport en protéines allège la pression sur les reins.
  • Niveaux de phosphore faibles ⬇️ : Les reins jouent un rôle clé dans la filtration du phosphore dans l’urine, donc les chiens atteints de maladie rénale ont tendance à accumuler du phosphore. Réduire la quantité de phosphore dans l’alimentation aide considérablement.
  • Faible teneur en sodium 🧂 : Le sel peut aggraver les symptômes de la maladie rénale chez les chiens.
  • Acides gras oméga-3 🐟 : Les AHA et DHA vitaux trouvés, par exemple, dans l’huile de poisson, réduisent l’inflammation chez les chiens et améliorent leur fonction rénale.
  • Appétente 😋 : Les toutous atteints d’insuffisance rénale se sentent parfois trop malades pour manger. Un rehausseur de goût savoureux (comme la peau de poulet) rend la nourriture irrésistible !
  • Apport calorique adapté 🐟 : Les chiens atteints d’une maladie rénale peuvent avoir besoin de moins de calories s’ils sont moins actifs, mais il est important que les calories qu’ils consomment soient de haute qualité.
  • Vitamines et minéraux équilibrés 🔥 : Un apport adapté en vitamines et minéraux est crucial pour compenser les pertes urinaires excessives dues à la maladie rénale.

On remarque qu’une très bonne hydratation est recommandée. Étrange, car cela est impossible avec les croquettes.

🤔 Que penser des croquettes ?

🚫 On ne vous le dira certainement pas, mais la nature sèche des croquettes favorise le développement de problèmes rénaux. Les chats, en particulier, n’ont pas un fort instinct de soif et peuvent ne pas boire suffisamment d’eau pour compenser l’humidité manquante dans les croquettes.

Cela peut conduire à une déshydratation chronique, ce qui est un facteur de risque pour le développement de maladies rénales et urinaires 🏥. Les chiens parviennent à mieux s’hydrater, mais est-ce suffisant ? Probablement que non.

Continuer à donner des croquettes pour un problème qui a de grandes chances de provenir des croquettes, c’est tout le paradoxe actuel 🤔.

Ensuite, il y a plusieurs problèmes qui se posent à long terme avec ce type de croquettes et pâtées médicalisée : la carence en protéines, la prise de poids et le risque de diabète.

Si l’on s’attarde sur la composition des grandes marques connues qui proposent ces solutions on remarque deux choses : elles sont très riches en céréales (glucides) et trop pauvres en protéines. Outre le fait que la qualité des protéines soit inconnue.

On risque donc de créer des problèmes supplémentaires en tentant d’en solutionner un.

L’idéal serait de trouver une croquette à la fois « spéciale reins », pauvre en glucides et riches en bonne protéines et avec 70% d’humidité, cela n’existe pas 💔 ! Enfin si, cela s’appelle une ration ménagère ou une pâtée.

Revenons-en à nos croquettes spéciales reins, regardons la composition des croquettes Royal Canin ou Hills 🧐.

Exemple de croquettes Royal Canin pour les reins
Exemple de croquettes Royal Canin pour les reins
Exemple de croquettes Hills pour les reins
Exemple de croquettes Hills pour les reins

On le voit dans ces compositions que tout a été diminué, sauf les glucides qui ont été augmenté 📊. On se retrouve donc avec un taux astronomique de 52% glucides pour la recette Royal Canin et un taux catastrophique de seulement 14.3% de protéines. C’est légèrement mieux chez Hills, avec 48.5% de glucides et 20% de protéines, mais la recette est remplie de maïs, potentiellement allergènes et qui présente peu d’intérêt nutritionnel 🌽.

Note : chez les chats, les taux de protéines de ces croquettes spéciales sont un peu plus élevées, mais les taux de glucides restent assez élevés.

Pourquoi si peu de protéines dans l’alimentation rénale 🍖 ?

À ce stade, la question est de savoir pourquoi les croquettes spéciales reins sont pauvres en protéines ? Il y a deux objectifs principaux derrière cette approche. Le premier est d’aider à diminuer la quantité de déchets produits lors du métabolisme des protéines et le second est de minimiser la quantité de protéines entrant dans le système de filtration des reins 🚰.

Ce que cela signifie, c’est que nourrir un chien avec un régime alimentaire à teneur réduite en protéines peut aider à réduire la charge de travail imposée aux reins de l’animal, ce qui pourrait potentiellement aider à préserver la fonction rénale plus longtemps.

En d’autres termes, en fournissant à votre chien ou chats une alimentation moins riche en protéines, vous pourriez réduire la quantité de déchets azotés que les reins doivent filtrer et éliminer 🚽. Les reins étant responsables de l’élimination des produits de dégradation des protéines, une alimentation moins protéinée pourrait donc soulager les reins, surtout s’ils sont déjà affaiblis ou endommagés.

Faut-il carencer en protéines les chiens et chats pour sauver les reins ?

C’est la question que je me suis posé pendant longtemps devant l’absence de solutions officielles saines sur le long terme. Puis, je suis tombé sur différentes études qui relativisent les effets des protéines sur les reins.

Par exemple, cette étude suggère que pour les chiens avec une masse rénale réduite, un régime alimentaire faible en phosphore est plus bénéfique pour la survie et la fonction rénale que la quantité de protéines dans l’alimentation.

Cette autre étude m’a paru intéressante 🧐.

L’étude en question a examiné l’effet de différents régimes alimentaires sur des chiens après une réduction chirurgicale de la masse rénale. Quatre régimes ont été testés, combinant des teneurs en protéines (16% ou 32%) et en phosphore (0,4% ou 1,4%). Après trois mois d’un régime initial (16% de protéines et 0,4% de phosphore), 48 chiens ont été répartis en quatre groupes de 12 et ont reçu l’un des quatre régimes pour une durée de 24 mois.

Les résultats ont montré que les régimes avec 0,4% de phosphore ont significativement amélioré la survie des chiens par rapport aux régimes avec 1,4% de phosphore. Cependant, la quantité de protéines dans l’alimentation n’a pas eu d’impact significatif sur la survie. De plus, les régimes à 0,4% de phosphore ont permis de maintenir la stabilité du taux de filtration glomérulaire (GFR) plus longtemps avant sa diminution, tandis que la quantité de protéines n’a pas eu d’effet significatif sur ce paramètre.

Le phosphore joue donc un rôle plus important dans la santé rénale que les protéines. Ces dernières n’auraient pas d’impact significatif sur les reins chez des individus sains. Mais les études citées ne précisent pas de quel type de nourriture il s’agissait. Croquettes, pâtée, rations ménagères ? La différence est cruciale, car l’on juge trop souvent l’impact d’un ingrédient sous le spectre de l’alimentation sèche que représente les croquettes.

Une protéine non transformée, avec son entourage naturel, son humidité, n’est-elle pas supérieure en termes de digestibilité et d’assimilation que les protéines hautement transformées et dénaturées que l’on trouve dans les croquettes ?

Ne peut-on pas augmenter le taux de protéines lorsqu’il s’agit d’une source naturelle et humide ? Pourquoi donner des croquettes alors que le manque d’hydratation est l’une des causes de l’insuffisance rénale ?

Autant de questions, qui à long terme, doivent conduire vers un choix.

🌱 Faire un pas vers une alimentation naturelle et humide

L’alimentation humide contient plus d’eau, ce qui aide à maintenir l’hydratation et à faciliter le travail 🧽 des reins en diluant l’urine.

Les protéines sont essentielles dans l’alimentation d’un animal et les carences peuvent provoquer de nombreux dégâts (vieillissement prématuré 👵, atrophie musculaire, peau sèche et pelage terne, anémie, faiblesse immunitaire...), mais lorsqu’un animal souffre d’insuffisance rénale, il faut aussi prendre en compte la capacité réduite des reins à filtrer les déchets produits par le métabolisme des protéines.

Cela signifie que, même si l’alimentation humide peut permettre une meilleure hydratation, il ne s’agit pas simplement d’augmenter sans compter le taux de protéines, mais plutôt de s’assurer que les protéines fournies sont de haute qualité et faciles à digérer afin de réduire la quantité de déchets que les reins doivent filtrer.

De plus, ces protéines naturelles doivent être pauvres en phosphore, c’est pourquoi ce tableau peut être très utile :

AlimentTeneur en phosphore (mg pour 100g)
Sardines avec os490
Foie de bœuf378
Abats de dinde312
Foie de poulet291
Saumon (frais)273
Rein de bœuf256
Bœuf (rond de gite)252
Églefin238
Porc (longe)235
Veau235
Morue235
Lapin (sauvage)221
Pétoncles217
Poulet (blanc)210
Cœur de bœuf210
Lapin210
Canard (domestiqué)200
Bœuf haché (80/20)193
Agneau (gigot)189
Bison (haché)189
Poulet (foncé)182
Dinde (blanc)182
Dinde (foncé)182
Poulet (haché)175
Cœur de poulet172
Canard (sauvage)165
Gésier de poulet144
Crevettes137
Notez que le contenu nutritionnel peut varier en fonction de nombreux facteurs, y compris, mais sans s’y limiter, la source de l’aliment, la façon dont il a été élevé ou cultivé, et la façon dont il est préparé. Par exemple, les abats, comme le foie, sont connus pour leur teneur élevée en phosphore, ainsi qu’en d’autres vitamines et minéraux, ce qui correspond aux informations présentées dans votre tableau. Le poisson, comme le saumon, et les viandes sont également de bonnes sources de phosphore.

On remarque dans ce tableau qu’il existe des viandes pauvres en phosphore comme le poulet blanc ou haché et la dinde blanche 🦃 ou hachée. À l’inverse, le foie de poulet 🐔 et de bœuf par exemple, ont des taux de phosphore plus élevés.

Ce qui est curieux tout de même c’est que même les abats de foie de poulet ont des taux de phosphore moins élevés ou similaires à ceux trouvés dans les croquettes spéciales reins.

La raison est inavouée, les viandes utilisées dans les croquettes sont de basses qualités et correspondent souvent (par exemple) à des os broyés, cartilages, tendons, plumes, pattes etc. Les fabricants doivent donc limiter leur présence pour faire descendre du taux de phosphore et donc limiter le taux de protéines. Ne croyez pas retrouver du beau muscle 🍖 dans la plupart des croquettes sur le marché, car cela ne serait pas rentable.

D’ailleurs, le taux de protéines du poulet avoisine par exemple les 27%, celui de la dinde les 29%. Là encore, la nature fait les choses avec modération et l’on se rend compte que c’est l’industrialisation le problème.

On peut en conclure qu’il est possible de donner de bonnes protéines avec des taux de phosphore bas, lorsque celles-ci sont naturelles.

🛤️ La marche à suivre

Faisons d’abord un constat :

  • L’insuffisance rénale est favorisée par une alimentation sèche, trop riche en phosphore et sans doute en protéines de mauvaise qualité
  • Les solutions proposées sont généralement des croquettes et pâtées rénales qui permettent de dissoudre les calculs et soulager l’insuffisance rénale.
  • Les croquettes et pâtées rénales sont déficitaires en protéines, ce qui peut avoir des conséquences importantes sur la santé du chien et du chat.
  • La déshydratation est une cause de l’insuffisance rénale.
  • L’alimentation sèche que représentent les croquettes couplées à la difficulté pour les chiens et chats de compenser par eux-mêmes cette sécheresse favorise l’insuffisance rénale.

Faisons des hypothèses :

  • Les croquettes spéciales reins carencés en protéines et promouvant la déshydratation ne sont pas une solution viable à long terme.
  • La nourriture humide apporte une meilleure dilution de l’urine et soulage les reins.
  • Les protéines naturelles (poulet, dinde) ont un taux de phosphore souvent bas et un taux de protéines correct sans être trop élevé.

Bilan :

  • Il faut se tourner vers une alimentation humide, naturelle avec de bonnes sources de protéines.

🧩 Les solutions

Les solutions proposées ci-dessous ne constituent pas un avis médical. Elles représentent mes opinions personnelles et ce que j’appliquerais si mes chiens et chats présentaient une insuffisance rénale.

Le marché de l’insuffisance rénale n’est pas vraiment développé en dehors des géants de l’industrie.

Aucune solution saine à long terme ne se dégage dans le « médicalisé ». Il faut alors se tourner vers des marques qui ont fait l’effort de penser à cette pathologie et passer progressivement vers leurs solutions.

Si votre chien ou votre chat a des calculs ou une insuffisance rénale fraîchement diagnostiquée, suivez d’abord le protocole vétérinaire. Une fois l’urgence passée et les résultats meilleurs, vous pouvez peut-être envisager avec lui ou elle d‘alterner les croquettes ou pâtées médicalisées avec une alimentation plus naturelle.

Pour les chiens, on peut citer l’exemple de la marque Terra Canis, qui propose une pâtée « reins » et une autre « urinaire » adaptées à cette pathologie et de qualité, avec déjà un meilleur taux de protéines sur matière sèche (24.4%) et surtout une composition naturelle, humide, avec les bons compléments prévus pour cette pathologie.

Pour les chats, il existe la pâtée rénale du Dr. Blanchard de la marque Ziggy, elle aussi est réduite en phosphore, humide. Elle présente un taux de protéines sur matière sèche de 42%, ce qui démontre bien qu’il est possible de donner un taux de protéines élevé lorsque les protéines sont de qualité, naturelle et humide. Je vous conseille de lire l’article de Ziggy dédié à l’insuffisance rénale des chats qui complète cet article et explique ce choix.

Si les résultats sont toujours corrects une fois passés cette étape d’alternance entre médical et humide, la piste du 100% naturel est envisageable (en accord avec votre vétérinaire si il ou elle est ouvert.e à la discussion).

Il serait alors possible de passer au 100% pâtée et/ou à la ration ménagère toute faite. Si vous souhaitez vous-même faire vos propres rations ménagères, d’une part, renseignez-vous bien pour éviter les carences, d’autre part, prévoyez d’utiliser un complément alimentaire.

Si vous souhaitez passer au BARF, il vous faudra trouver un.e vrai spécialiste capable de composer avec minutie une recette équilibrée et la faiblesse rénale de votre chien ou chats. À noter qu’une marque bretonne s’est lancée dans la production de croquettes Barf pour chats lyophilisées, qui une fois bien réhydratées, présentent les avantages pratiques des croquettes et le naturel et les bienfaits du régime cru.

Conclusion

L’insuffisance rénale n’est pas une maladie imaginaire ou qu’il faut prendre à la légère. Par contre, c’est une maladie qui a sans doute été largement favorisée par le cocktail destructeur : alimentation sèche, industrielle et de mauvaise qualité.

Bien sûr, il y a parfois des causes génétiques ou une pré-disposition, mais à l’échelle où nous parlons, tous les chiens et chats ne sont pas devenus pré-disposés à l’insuffisance rénale du jour au lendemain.

Vous ne trouverez aucune étude qui relie les croquettes et l’insuffisance rénale, car il y a sans doute trop d’intérêts en jeux.

Dès lors, à long terme, je ne peux pas concevoir que les croquettes soient la solution à ce problème. Seule une alimentation naturelle, humide et équilibrée peut à long terme permettre une bonne hydratation, éviter les carences en protéines et limiter naturellement le taux de phosphore.

Il est important de noter que la gestion de l’insuffisance rénale chez les animaux de compagnie doit être personnalisée et basée sur les besoins individuels de l’animal, souvent déterminés par des tests sanguins réguliers et une surveillance par un vétérinaire.


Clause de Non-Responsabilité : Les informations et opinions exprimées sont celles de l'auteur et sont fournies uniquement à titre informatif. Elles ne remplacent pas les conseils professionnels. Nous ne sommes pas responsables des décisions prises sur cette base. Utilisez ce site en acceptant ces termes.
 À propos de l'auteur /l'autrice

Je suis le créateur du site gangdesmoustaches.fr. J'ai 3 chats et 3 chiens. Tous adoptés en refuge ces dernieres années. Je me passionne pour la nutrition canine et féline et tout les bonnes pratiques pour donner une belle et longue vie à mes animaux.

4 réflexions au sujet de “Quelle alimentation pour l’insuffisance rénale d’un chien ou d’un chat”

  1. Whao !
    Merci infiniment pour votre article parfaitement compréhensible pour tous.
    Comme je regrette de ne pas avoir connu votre site avant…
    Je me sens coupable d avoir persévéré à imposer jour après jour des croquettes à mes vieux chats (19 et 15 ans) sous prétexte que cette alimentation était prescrite par mes vétérinaires.
    Désormais mon Pompon vieillissant et qui rencontre des problèmes rénaux ainsi qu’une insuffisance cardiaque a droit à une alimentation humide ainsi que des croquettes ziggy ainsi que du poisson et de la viande fraîche . Il va beaucoup mieux depuis une quinzaine de jours !
    Minnie chipie ,qui a tout juste un an ,a la chance de démarrer dans la vie avec une alimentation équilibrée et humide.
    Merci à vous pour tout ce temps consacré au bien être de nos animaux .
    Merci pour qui vous êtes et ce que vous faites !

    Répondre

Laisser un commentaire