Pourquoi votre chat fait pipi partout ? (5 causes probables)

Nous commençons très souvent nos articles par cette phrase : les chats sont des animaux très propres. Cette information est essentielle pour comprendre que la malpropreté n’est pas une habitude récurrente chez les chats.

De ce fait, il y a toujours une raison qui pousse un chat à faire en dehors de sa litière. Les causes peuvent être multiples mais ont toutes ont une solution !

Aujourd’hui, nous vous donnons les 5 raisons les plus fréquentes pour lesquelles un chat fait pipi partout ainsi que nos conseils pour y remédier.

1. Un problème de litière

Concernant la litière, il peut y avoir plusieurs problèmes. Ceux-ci peuvent d’ailleurs se cumuler et ne pas du tout encourager un chat à utiliser sa litière !

L’importance de l’emplacement

Tout comme vous, le chat aime bénéficier d’une certaine intimité pour faire ses besoins. Cependant, la litière doit aussi être facile d’accès. Une caisse trop exposée ou difficilement accessible (à l’étage, dans une pièce fermée, etc.) peut pousser un chat à ne pas l’utiliser.

Notre conseil : Réfléchissez à l’emplacement de la caisse de votre chat avant même son arrivée. Choisissez un endroit accessible mais suffisamment isolé.

Si vous optez pour une pièce autre que la pièce de vie (salle de bains, WC ou cuisine par exemple), veillez à ce que votre chat ait un accès permanent et facile à sa litière (porte toujours ouverte ou installation d’une chatière).

Enfin, Une fois l’emplacement défini, nous vous conseillons d’éviter de la changer de place. En effet, le chat n’aime pas qu’on perturbe ses habitudes. Certains chats continuent d’ailleurs à faire leurs besoins à l’emplacement initial pour signifier leur mécontentement.

Une litière propre… mais pas trop !

C’est un des paradoxes des chats. Ils aiment que leur caisse soit propre mais, paradoxalement, n’aiment qu’elle le soit trop.

En effet, certains chats aiment pouvoir reconnaître leur odeur et se repèrent à celle-ci pour savoir où faire leurs besoins. Une caisse à l’hygiène trop poussée pourrait donc les perturber dans leur propreté.

Notre conseil : La litière doit bien sûr être nettoyée régulièrement. Nous vous recommandons un décrottage quotidien avec un changement complet de la litière une fois par semaine, voire plus si vous avez plusieurs chats.

Concernant l’entretien de la caisse, il est déconseillé d’utiliser des détergents trop puissants.

Contrairement aux idées reçues, la plupart des chats n’apprécient pas particulièrement l’odeur de la Javel. Au contraire, elle a même tendance à perturber leur odorat. Un nettoyage minutieux à l’eau chaude et au savon est amplement suffisant. 

Choix de la caisse

C’est aussi un élément qui a son importance, notamment au moment de l’accueil de votre chat. Il existe deux grands types de caisses pour chats : les bacs à litière simples et les maisons de toilette avec couvercle et porte battante.

Les maisons de toilettes auront l’avantage de mieux retenir les odeurs. Cependant, certains chats n’aiment pas les utiliser car ils vont se sentir trop enfermés une fois à l’intérieur.

Notre conseil : Le plus simple est de faire selon les préférences de votre chat ! Pour ma part, j’ai opté pour une maison de toilette avec un fond suffisamment haut pour qu’il puisse être utilisé seul si besoin.

Mes chats acceptent parfaitement la maison de toilette fermée. En revanche, le plus vieux ne supporte pas la porte battante. Nous avons donc simplement retiré celle-ci. Certes, la caisse retient moins les odeurs mais elle reste tout de même très efficace.

Choix de la litière

Là aussi, c’est un élément qui peut jouer un rôle important dans la propreté de votre chat. Il existe de nombreux types de litière : minérale, végétale, en silice, parfumée, etc. Il n’y a pas de règle absolue pour le choix d’une litière ! Tout va dépendre de votre chat !

Notre conseil : Tout comme pour la litière, c’est votre chat qui va déterminer sa préférence. Evitez néanmoins les litières parfumées qui pourraient perturber l’odorat de votre chat.

Nous vous conseillons également d’éviter les litières premier prix. Certes, elles sont économiques à l’achat mais absorbent mal les odeurs et nécessitent souvent d’être changées plus fréquemment.

L’économie n’est donc pas vraiment au rendez-vous !

2. Un sevrage (trop) précoce

Un chaton sera complètement sevré vers l’âge de 8 semaines. Pendant les huit premières semaines de sa vie, il va apprendre nombre de choses auprès de sa mère : comment faire sa toilette, comment chasser mais aussi comment utiliser sa litière.

En effet, c’est en suivant sa mère dans la caisse qu’un chaton va apprendre à faire ses besoins puis à gratter pour recouvrir ses déjections. Il est donc essentiel d’attendre le sevrage complet d’un chat avant son adoption.

Notre conseil : Si vous recueillez un chat ou un chaton qui a été sevré trop tôt et qu’il montre des signes de malpropreté, consultez notre article : comment apprendre la propreté à un chaton.

3. Le phénomène de marquage

Votre chat se promène tranquillement, il s’arrête contre un mur ou un meuble, sa queue frétille et hop ! un jet d’urine part contre cette paroi vertical ! Votre chat est en train de marquer son territoire.

Un phénomène souvent amplifié lors des chaleurs, si vous n’avez pas fait stériliser votre compagnon.

Notre conseil : La meilleure solution contre le marquage reste la stérilisation. Idéalement, il conviendra de procéder à l’opération avant la puberté du chat (4 – 5 mois pour les femelles, 5 – 6 mois pour les mâles).

4. L’angoisse et le stress du chat

Tout comme les êtres humains, certains chats sont plus sujets au stress, aux angoisses, voire à la dépression.

Un déménagement, un changement brutal, … Si certains chats s’habitueront très rapidement à la nouveauté, d’autres le vivront très mal. La malpropreté peut alors devenir une solution apaisante pour le chat.

Notre conseil : Dans la mesure du possible, essayez de préparer votre chat avant tout changement. Et, si possible aussi, évitez les changements qui pourraient perturber votre animal dans ses habitudes quotidiennes (lessive, parfum, etc.).

Pour les chats trop stressés, le recours à un diffuseur d’hormones voire la consultation d’un comportementaliste peuvent être de bonnes solutions. Il existe d’autres solutions pour calmer l’anxiété des chats.

5. Les troubles urinaires et autres pathologies

Certaines maladies peuvent être à l’origine de malpropreté chez le chat : infection urinaire, insuffisance rénale, diabète, etc.

Le plus souvent, la malpropreté s’accompagne d’autres symptômes facilement reconnaissables : augmentation de la soif, perte d’appétit, apathie, …

Notre conseil : Si vous avez écarté toutes les autres possibilités qui pourraient expliquer que votre chat fasse pipi partout, il faudra alors envisager qu’il puisse avoir une maladie qui l’empêche d’aller normalement dans sa litière. Dans ce cas, la seule solution est de consulter votre vétérinaire dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire