Quand et comment vermifuger son chat ?

Vermifuger son chat fait partie des actes essentiels pour le garder en bonne santé. Mais pas seulement.

En effet, certains vers parasites peuvent être transmis à l’homme. De ce fait, en gardant votre chat en bonne santé, vous préserverez aussi la vôtre et celle de votre entourage.

Pourquoi vermifuger son chat ?

Pour savoir pourquoi il est important de vermifuger son chat, il faut comprendre comment les vers fonctionnent

A l’état de larves, les vers vont se frayer un chemin à travers différents organes du chat, en provoquant parfois des lésions qui peuvent être importantes et mettre en danger la vie du chat. 

Leur trajet s’arrêtera finalement dans l’intestin grêle où ils vont se fixer pour prendre leur forme adulte. Une fois adultes, ils peuvent provoquer de nombreux dommages à l’organisme du chat :

  • absorption des nutriments essentiels et affaiblissement progressif du chat,
  • blessures internes pour pomper le sang,
  • migration jusqu’au coeur de l’animal pouvant entraîner son décès, comme le Dirofilariose par exemple.

 En outre, certains vers parasites sont transmissibles à l’homme. Ils vont se poser sous la peau, dans les yeux ou dans l’intestin. D’autres, comme l’Échinococcose, peuvent même détruire le foie.

Les différents types de vers parasites

Il existe deux grandes familles de vers parasites :

  • les vers plats, ou cestodes. Plus connus sous le nom de Ténia, ces vers touchent aussi bien les chats que les chiens. Ils ressemblent à des grains de riz en chapelet.
  • les vers ronds, ou nématodes qui ressemblent à des spaghettis

Les vers plats

Il existe également différents type de vers plats.

Le ver solitaire ou ténia

C’est l’un des vers parasites les plus connus. Pouvant mesurer jusqu’à 50 cm à l’âge adulte, le ver solitaire est constitué d’anneaux (segments) qui se détachent et se retrouvent dans les déjections du chat ou au niveau de son anus.

Les protozoaires ou coccidies

Provenant le plus souvent de la viande d’animaux contaminés, les protozoaires viennent se placer dans la muqueuse de l’intestin grêle

S’ils peuvent être à l’origine d’une inflammation de l’intestin (entérite) chez le chat, ils sont surtout connus pour être responsables de la toxoplasmose, maladie très dangereuse pour les femmes enceintes.

Les vers ronds

Là aussi, plusieurs famille existent.

Les ascaris

De forme cylindrique, les ascaris ressemblent à des spaghettis de 4 à 5 cm environ. Provoquant diarrhées et vomissements chez le chat, ils peuvent aussi être responsables d’occlusions intestinales chez les chatons

Par ailleurs, ils sont souvent transmis aux chatons par les mamelles de la mère allaitante qu’ils peuvent infestés. Transmissibles aux humains, ils déclenchent des troubles respiratoires et / ou oculaires selon les zones du corps qui sont infestés.

Les ankylostomes

Spécifiques aux chats, ces vers parasites sont de couleur rouge et mesurent 1 à 2 cm de long. Les ankylostomes se logent dans le tube digestif du chat où il se nourrit de son sang en s’accrochant aux parois. 

Provoquant des saignements visibles dans les selles ou une anémie, ils sont transmissibles à l’homme par voie cutanée ou pulmonaire. Les larves d’ankylostomes peuvent provoquer des éruptions cutanées et, sans traitement rapide, des lésions graves dans l’intestin.

Les trichures

Plus rares chez les chats, les trichures mesurent 3 à 4 cm de long. Ils vont se loger dans le gros intestin et le caecum où ils se nourrissent du sang de leur hôte. 

Provoquant des diarrhées avec parfois des saignements, ils infestent le plus souvent les animaux vivant en collectivité.

Les symptômes d’un chat infesté de vers

Parfois observables dans les déjections de l’animal, les vers parasites provoquent des symptômes assez reconnaissables chez le chat :

  • ventre ballonné,
  • pelage terne,
  • troubles digestifs (diarrhées, vomissements, etc.),
  • démangeaisons importantes au niveau de la zone anale,
  • retard de croissance chez les chatons,
  • dans les cas les plus graves, crises d’épilepsie et lésions graves des organes infestés.

Comment vermifuger son chat ?

Il existe plusieurs modes d’administration : en comprimé, en pâte à donner à la seringue, en pipette à appliquer sur la peau, etc. Vous pouvez en trouver sur internet ou chez votre vétérinaire.

 Le plus important étant que toute la dose de vermifuge soit absorbée par le chat, vous pourrez choisir la formulation qui vous convient le mieux, selon la docilité de votre compagnon.

Personnellement, j’ai opté pour les comprimés que mes chats prennent sans problème dans leur pâtée. Cependant, certains chats “trient” leur nourriture et sauront parfaitement écarter le comprimé du reste. 

Dois-je vermifuger mon chat ?

La réponse est oui. Le vermifugeage est essentiel pour maintenir votre chat en bonne santé. Les vermifuges ont des vertus curatives, c’est-à-dire qu’ils soignent mais ne préviennent pas l’apparition des vers. 

Une administration régulière est donc importante pour éradiquer les parasites dès leur apparition.

A quelle fréquence vermifuger son chat ?

La fréquence du vermifugeage va dépendre de l’âge et de l’état de votre chat.

Vermifugeage du chaton

Plus sensibles aux vers parasites, les chatons devront être traités dès le plus jeune âge. En l’occurrence, il est recommandé de leur administrer un vermifuge tous les mois de l’âge de 2 mois et jusqu’à l’âge de 6 mois inclus.

Vermifugeage du chat adulte

A partir de l’âge de 7 mois, un chat devra être vermifugé tous les 3 mois, idéalement, à chaque début de saison.

(En ce qui me concerne, je vermifuge mes chats le jour du changement des brosses à dent. Puisque les deux fonctionnent sur un intervalle recommandé de 3 mois, plus d’oubli !)

Vermifugeage de la chatte gestante

La chatte gestante est elle aussi plus sensible aux vers parasites. De ce fait, un vermifugeage plus fréquent est recommandé. Idéalement, il est recommandé d’administrer un vermifuge à une chatte :

  • au moment de l’accouplement,
  • 15 jours avant la mise-bas,
  • dans les 2 jours suivant la mise-bas,
  • 15 jours à 1 mois après la naissance des chatons.

Le vermifugeage en bref

Nous ne le répéterons jamais assez : le vermifugeage est un acte indispensable pour la bonne santé de votre chat.

Le choix du vermifuge sera à adapter selon les besoins et le mode de vie de votre animal.

Nous vous recommandons donc de vous adresser à votre vétérinaire. Il sera le plus à même de vous orienter vers le vermifuge idéal pour votre compagnon ainsi que la fréquence d’administration.

Sachez enfin que le coût d’un vermifugeage peut être pris en charge par certaines mutuelles. Pour en savoir plus, consultez notre comparatif des assurances pour chats.

Laisser un commentaire