Comment savoir si votre chat souffre ou est malade ?

Il n’est pas toujours facile de comprendre son chat ! 

Même si vous avez un chat “bavard”, qui communique avec vous à grands renforts de câlins et de miaulements, il n’en reste pas moins qu’il ne possède pas la parole. 

Cependant, il existe plusieurs solutions pour veiller à ce que votre chat reste en bonne santé. Dans cet article, nous vous donnons les principaux signes qui montrent que votre chat souffre ou est malade.

Les signes les plus fréquents de maladie ou de souffrance chez le chat

Si certaines maladies peuvent être asymptomatiques au début de leur évolution, certains signes doivent impérativement vous alerter sur l’état de santé de votre chat.

Une température corporelle anormale

En temps normal, un chat a une température entre 38 et 39°C. De ce fait, on considère qu’un chat a de la fièvre au-delà de 39°C. En revanche, une température inférieure à 38°C est indicatrice d’une faiblesse de l’organisme. 

Seule la température rectale d’un chat est fiable pour connaître son état de santé. Pour prendre la température de votre chat, agissez avec douceur pour ne pas le stresser

Au besoin, faites-vous aider par un membre de votre famille qui tiendra l’animal pendant la prise de température. Si votre chat est trop agité, n’insistez pas et consultez votre vétérinaire.

L’état des yeux

Des yeux vitreux, larmoyants, voire gonflés sont le signe d’une maladie chez le chat. Les yeux peuvent également couler ou former des croûtes

Cela peut être notamment le signe d’une allergie mais cela est aussi l’un des symptômes du coryza. Ce type de symptômes doit donc être pris au sérieux dans les plus brefs délais.

Une perte d’appétit et / ou de poids

L’alimentation du chat est assez particulière : c’est un animal grignoteur, c’est-à-dire qu’il ne va pas manger de grosses quantités mais plutôt faire 15 à 20 repas répartis sur toute la journée. 

Si votre chat ne mange plus du tout sur une période de 24 h, cela doit vous alerter.

Par ailleurs, une perte de poids soudaine et inexpliquée doit être prise en charge rapidement car elle peut être le signe d’une insuffisance rénale voire d’un cancer.

Une augmentation du volume des urines

Un chat qui va trop souvent à sa caisse pour uriner souffre le plus souvent d’un problème au niveau de l’appareil urinaire ou génital

Ce peut être un calcul rénal, une cystite, … Quoi qu’il en soit, une prise en charge rapide est indispensable pour éviter tout risque de complication.

Vomissements, diarrhées et autres troubles intestinaux

De nombreuses causes peuvent engendrer des troubles intestinaux (vomissements, diarrhées, constipation, …)  chez le chat : boule de poils, intoxication alimentaire, empoisonnement, etc. 

S’il peut arriver qu’un chat vomisse, en cas de repas pris trop rapidement par exemple, des vomissements ou autres symptômes répétés sur une période de 24 à 48 h maximum nécessitent une consultation chez le vétérinaire le plus rapidement possible.

Vérifier également qu’il n’ait pas mangé un aliment figurant dans la liste des aliments interdits pour les chats.

L’halitose

L’halitose, ou mauvaise haleine, est le signe d’un possible problème dentaire ou gingival

Si vous constatez que votre chat a mauvaise haleine, vous pouvez vérifier ses dents, ses gencives et sa langue pour vous assurer de l’absence d’abcès ou que les dents ne sont pas trop entartrées

L’halitose peut aussi être le signe d’un trouble digestif.

Des difficultés respiratoires

Éternuements répétés, toux, respiration rauque, ronflements, halètements, etc. Des difficultés respiratoires peuvent être le signe que votre chat souffre d’asthme ou qu’il est atteint du coryza. A nouveau, une prise en charge rapide sera essentielle pour soulager et soigner votre chat.

Des tremblements incontrôlés

Une intoxication alimentaire, un empoisonnement ou même certaines maladies infectieuses peuvent déclencher des crises de tremblement chez le chat. Dans certains cas, cela peut même aller jusqu’à entraîner des convulsions

En cas d’empoisonnement, essayez dans la mesure du possible de trouver la cause (médicament, produit ménager, …). Cela aidera votre vétérinaire à trouver plus rapidement le traitement le plus adapté pour le bon rétablissement de votre chat.

La couleur des muqueuses

Habituellement, un chat a les muqueuses de couleur rose. Si les muqueuses de votre chat deviennent pâles, voire jaunâtres, ou qu’elles présentent des points rouges, cela est signe que votre chat souffre d’une maladie grave ou d’une intoxication qui peut mettre sa vie en danger. 

Une boiterie

Le plus souvent, un chat qui boîte souffre d’un abcès, d’une piqûre, d’une blessure ou d’une fracture. Cependant, la boiterie peut aussi être le signe d’une affection plus grave telle qu’une thrombose de l’aorte

Dans ce cas, la boiterie peut évoluer rapidement vers une paralysie d’un ou de plusieurs membres.

Le grattage et / ou le léchage frénétique

Le chat est un animal très propre. De ce fait, il passe énormément de temps à se laver quotidiennement. Toutefois, un léchage trop fréquent, accompagné ou non de grattage, indique une pathologie dermatologique : allergie ou maladie parasitaire. 

En premier lieu, il conviendra donc de vérifier que votre chat ne présente pas de perte de poils (localisée ou non), rougeurs, boutons, oedèmes, plaies et écarter toute possibilité d’infestation par une ou plusieurs tiques, les puces ou les vers.

Notre conseil : Pour éviter toute infestation parasitaire, il est recommandé de vermifuger votre chat régulièrement.

Souffrance ou maladie du chat : comment réagir ?

Quel que soit le signe qui vous alerte, la réaction face à un chat souffrant ou malade doit être la même : consulter votre vétérinaire dans les plus brefs délais. En effet, certaines maladies sont d’abord asymptomatiques. 

De ce fait, l’apparition de symptômes visibles peut être le signe d’une aggravation de la maladie.

Et, même en dehors de tout signe ou symptômes, nous vous recommandons d’emmener régulièrement votre chat chez le vétérinaire pour un bilan complet. Idéalement, il est conseillé de faire au moins 2 check-up par an pour garder votre compagnon en bonne santé. Si les frais vétérinaires s’accumulent, pensez à souscrire à une assurance pour chat, cela permettra de rembourser une partie de vos factures.

2 réflexions au sujet de “Comment savoir si votre chat souffre ou est malade ?”

  1. bonsoir pour avis merci chatte de 16 ans tumeur mammaire ulceree hemoragique metastases poumons elle se cache ne mange plus vomit et miaule vocalises je pense elle souffre cancer generalise stade terminal ni operation ni chimio ni palliatif votre avis ? il lui reste peu de jours risque de deces asphyxie ? merci

    Répondre

Laisser un commentaire